article 2 – C’est quoi, désobéir?

 Savez-vous vraiment ce que c’est que désobéir?

Vous avez tous en tête des histoires où vous avez essayé de ne pas obéir, quand vous étiez petits…et des histoires où vous avez carrément désobéi….

Pour certains, cela fut l’origine de punitions, de blâmes et de souffrances diverses.

Pour d’autres, de belles histoires de courage et de reconnaissance ou d’admiration des copains et copines….

Une fois adultes,

la question de la désobéissance induit automatiquement

la question de « pourquoi obéir ? »

Pourquoi vous fondre dans les lois et les ordres édictés par la société, la famille, le patron ?

Pourquoi vous laissez vous conditionner alors que cela vous entraîne souvent

dans l’enfermement, l’incompréhension et la souffrance ?

« désobéir appelle à de plus grandes responsabilités, à une sincérité plus assumée. »

Mais il y a manière et manière de désobéir.

On désobéit en somme toujours à l’autre :

les parents, le supérieur, le patron, l’autorité, la loi….

pour refuser de se soumettre à une volonté extérieure.

Et si le commandement venait de votre automate, de votre manipulateur interne,

de votre commandant en chef perso ?

Et si la désobéissance à vos pensées, à vos croyances, était le début de la paix ?

Et si votre salut venait justement de votre désobéissance

à ce qui vous pousse à survivre au lieu d’obéir à la vie ?

Et si le défit aux ordres intérieurs menait à une puissante estime de soi ?

Les grandes révolutions n’ont elles pas offert les nouvelles libertés ?

Alors pourquoi n’êtes vous pas en mesure de désobéir à vos programmes souffrants,

à vos automates à en chier, tout simplement ?

«  quand le mystère est trop impressionnant, je n’ose pas désobéir ». A. de Saint-Exupéry                            

  • Auriez vous peur d’être seuls face à vous même ?
  • Auriez vous peur de vous ennuyer ? De ne plus avoir d’amis ?
  • Peur d’être rejetés ? Moins aimés ?
  • Peur de perdre vos acquis ?
  • Peur de vous rendre compte d’évidences ?

Peut être est il temps de se rendre compte que vous êtes vous mêmes,

souvent, mis en cage et acteurs de votre propre enfermement,

parce que vous obéissez à des croyances sur vous même

qui vous empêchent de vous libérer de vos diverses emprises.

Vous êtes prisonniers de vos propres violences envers vous mêmes

et créez des conflits incessants entre les différentes parties de vous mêmes

qui obéissent à des processus de survie qui ne sont plus valides.

Vous êtes le premier acteur de vos conflits intérieurs .

Désobéir peut vous faire grandir

Combien d’exemples de grands hommes nous ont indiqués

que casser les codes de comportement leur ont permis de s’imposer.

Désobéir permet de faire de nouvelles expériences,

– de prendre de nouvelles responsabilités et donc de ne pas mourir à sa vie.

– de remettre en question les règles du jeu et de se positionner pour savoir si elles conviennent ou pas

– de ne plus vous laisser dicter ce que vous voulez, ce que vous aimez, ce dont vous avez besoin, par le système, mais écouter vos propres envies, désirs et besoins intérieurs.

– d’arrêter de vous battre contre votre liberté, vos capacités, vos talents, vos certitudes profondes, parce que vous n’êtes pas le mouton que la société, vos parents, l éducation, veut bien vous faire croire.

Et si désobéir permettait de guérir ?

Plus je désobéis, et plus ma vie s’éclaircit. Je désobéis depuis ma naissance.

Si je regarde les épreuves de honte, d’humiliations, de calvaire et punitions subies par qui désobéissait au fil de l’histoire…..

je vois les bûchers pour les sorcières,

l’enfermement pour les hérétiques,

le pilori pour les savants,

l’humiliation et la pauvreté pour les artistes,

la prison pour les grands penseurs, etc.…

Tous désobéissaient au pouvoir en place, aux religions décrétées,

la connaissance de soi mène à la liberté, et la liberté ne fait pas bon ménage avec les endoctrinements, les conditionnements auxquels vous soumet le système.

Mais qui peut m’empêcher de me désobéir à moi même ?

Avez vous jamais pensé à ça ?

En faisant ce choix, vous devenez en même temps la seule personne qui tirera les bénéfices de vos actes, mais aussi la seule personne que vous pourrez blâmer si vous êtes déçu(e), la seule personne qui pourra décider de vous punir ou de vous féliciter.

Et ça change tout !

Et quand vous avez compris,

alors désobéir à cette part qui garde la colère retenue en vous,

écouter les émotions, accueillir qu’elles existent en vous,

pour libérer la pression et découvrir qui de vous,

se cache derrière, devient un chemin de sagesse.

ET peut vous libérer de votre prison !

Exemple :

Si vous perdez un être cher, et que vous vous morfondez des jours entiers

dans la douleur,ou la tristesse, parce que la vie n’a plus de sens,

observez qu’une partie de vous pleure le manque de l’autre,

qu’elle a juste besoin de l’autre à cause de vos habitudes.

Faites votre deuil en faisant la part de ce qui se passait pour vous avec l’autre

et désobéissez à la croyance que vous ne pouvez pas faire sans l’autre.

Et là, vous découvrirez les parts de vous qui vont pouvoir grandir d’être ce qu’elles sont.

Désobéir à qui vous a fait croire que vous ne pouviez pas vivre sans lui ou elle.

Avoir besoin de l’autre ne créer que le déséquilibre dans une relation.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Alors de quoi s’agit il ?

But du jeu :premier travail de la désobéissance :

Retourner la désobéissance vers l’intérieur de soi

Vous comprendre dans vos émotions

Apprendre à vous être utile et important(e) avant d’attaquer la planète entière

Désobéir à tout ce que vous essayez de vous faire croire pour aller vers ce qui est bon et juste pour vous.

Apprendre à communiquer avec vous même et vos ressentis.

Arrêter d’obéir à votre automate

Arrêter de donner la plus grande place à vos croyances, du pouvoir à vos dénis et à vos habitudes de confort.

Et ainsi, vous octroyer la possibilité de redevenir leader de votre existence,

ne plus laisser le pouvoir à autrui pour vous manipuler, vous diminuer et vous transformer en mouton…

Voilà ce que je vous propose avec le petit cahier de désobéissance.

Une mini formation, avec un mini protocole d’enfer,

à mettre en pratique, dans tous les domaines de votre vie,

tous les jours si vous en avez envie,

et commencer à faire la nique à votre automate !

 

cliquez pour voir la mini formation

 

 

Michelle Andrew

Thérapeute en psycho émotionnel

Spécialisée dans la rencontre avec Soi

Je vous accompagne vers votre meilleur!

 

 

 

 

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 Commentaires

Laissez un Commentaire :