4

Coup de gueule et vœux décembre 2016

billet d’humeur n°19 décembre 2016

Coup de gueule coup-de-gueule

Pas de doute, cette époque est propice à quelques coups de gueule et voici le mien, sous cette forme traditionnelle  de vœux de fin d’année qui ont l’air d’avoir de beaux jours devant eux….

Les colères et les violences continuent de miner la terre, les règlements de comptes, les homophobies, les vengeances, les comportements aveugles portés par des égos hypertrophiés font encore pencher la balance vers le bas.

Les dirigeants jouent avec leurs croyances et les nôtres, ils gesticulent avec leur petit moi en croyant danser, et ils nous « manipulent » en créant la peur de ne pas savoir danser cette danse …..ils veulent nous parquer dans les villes, ils veulent faire de nous des robots sans émotions, sans envies,  ils espèrent bien finir par  nous laver le cerveau pour pouvoir organiser à 2 ou 3, un jour, la planète entière, dans un acharnement irresponsable et égotique, vers la puissance universelle d’un pouvoir et de  possessions illusoires.

Les institutions  et les « chefs » de tous bords,  nous gavent de leurs expériences idiotes qui finissent par nous diviser, nous les humains, ( ils essaient avec les animaux, aussi…et avec la nature, si si, sauf que là, il n’y a pas le mental, alors c’est plus difficile….) et saborder le peu d’énergie que nous avons encore.

A force de nous nourrir de nourriture empoisonnée, de nous obliger à participer à polluer l’air, l’eau et la terre, de nous bourrer de médicaments, de nous abrutir en nous retirant toute possibilité de penser autrement, de nous gaver de superflu,  ils visent à nous crétiniser   afin que nous devenions plus faciles à manœuvrer et au final , nous laisser nous auto détruire ; Ils ne savent  montrer, de tant de manières différentes, que leur intérêt pour des enjeux immatures et de bien peu de conscience.

Coup de cœur  coup-de-coeur

Et si nous choisissions de ne pas lutter « CONTRE »,  nous plaindre, ou  fermer les yeux……?

Et si nous choisissions d’être plus intelligents et  solidaires dans des actions « POUR » un monde bien meilleur?

L’urgence ne serait elle pas  de ne plus attendre que les choses arrivent par l’extérieur de soi, de ne plus se laisser berner par les illusions que ni la politique, ni la consommation à outrance, ni  la compétition effrénée ne peuvent  démolir?

Le moment ne serait il pas, encore et une fois de plus, de choisir un autrement, une introspection,  nous fédérer vers plus de conscience,  écouter nos réels besoins pour pouvoir en prendre soin, déloger nos croyances , toutes plus invalidantes les unes que les autres, soient elles ancestrales, et ^poser des actes qui vont dans le sens de ce dont nous avons besoin et envie?

Préparer notre avenir se joue au quotidien. Pas au passage d’une nouvelle année. Pas avec des résolutions que nous ne tenons jamais, justement parce qu’elles sont des événements liés à un nouvel an ou à un anniversaire.

Nous engager au quotidien à faire un pas après l’autre, pour nous sauver de cet engrenage suicidaire, semer des graines de joie intérieure en apprenant ce qui est réellement bon pour nous, chacun avec ses besoins propres et identifiés.

Changer nos comportements pour faire de véritables différences, nous éveiller à une dimension plus élevée de nous mêmes, puissions nous entreprendre le chemin de conscience, qui libère du joug des aveuglements délétères,  et oser lâcher notre automate pour redécouvrir nos vraies valeurs et aller vers notre essentiel.

Les mots sont des pansements, ils se décollent après 1 ou 2 lavages. Ils font partie de la trousse d’urgence. Mais ils ne règlent rien. Pour aller en profondeur, et pouvoir  traiter nos maux vraiment, il convient d’aller en dedans de notre corps, d’acter les choses, de toutes les manières que l’on choisira, avec des objectifs clairs et atteignables, des vraies expériences dans la chair, dans les tripes,  dans le vivant. D’oser reprendre notre leadership, et de ne plus donner notre pouvoir à qui que ce soit d’autre que SOI!
De vivre notre vie, et non celle que d’autres ont décidé pour nous.

Contribuer ainsi à un projet d’évolution vers plus de liberté, de paix et de joie intérieure, dont l’énergie éclaboussera notre entourage.

Œuvrer vers l’ouverture du cœur, du Soi, et peut être, un jour,  l’éveil de l’humanité.

Alors je vous souhaite, à toutes et tous qui êtes en vie, d’être de plus en plus vivants et d’avoir l’énergie  de planter des graines de solidarité, de partage, l’intention de mieux manger, mieux s’aimer, mieux s’écouter, et de ne jamais baisser les bras.

SOI titudement!

Cliquez ici pour laisser un commentaire 4 Commentaires
Danielle - 16 décembre 2016

J’aime ton coup de gueule. Bonne fin d’année dans un pays zen . BISES

Répondre
    Michelle - 16 décembre 2016

    merci Danielle. Pays zen……à voir….excellente fin d’année à toi aussi!

    Répondre
Philippe - 13 janvier 2018

Merci pour ce fabuleux coup de gueule…. Avec toi sur toute la ligne… Bises

Répondre
    Michelle - 13 janvier 2018

    oui, rien de bien nouveau sous le soleil, en 2017….mais les Colibris sont à l’œuvre! Bienvenu, Philippe.

    Répondre

Laissez un Commentaire :