Si on parlait de …s’engager?

Et si je disais ce que j’ai réellement besoin de dire ?

Billet d’humeur n°17 – 2 juin 2016

image s'engager

 

On pourrait croire que s’engager,

c’est décider de se passer la bague au doigt, se mettre dans une relation à 2, habiter sous le même toit, faire des enfants, …

Ou bien s’inscrire à une formation pour  apprendre à développer une activité, gagner plus d’argent,

Ou encore entrer dans une association à but non lucratif pour sauver une partie du monde.

Pire, nous procrastinons en nous donnant une chance de trouver mieux pour enfin nous engager…vraiment.

Dans tous ces cas et dans bien d’autres, il y a la croyance d’un engagement qui se situe dans la quête d’une aide extérieure, des compétences d’un autre. On peut se laisser bercer par l’illusion que l’on y trouvera les ressources qui semblent nous manquer.

A la base, il y a l’idée de s’associer avec des personnes qui auront les connaissances, les moyens pour nous aider à construire notre maison, là où nous ne pensons pas avoir nos propres capacités.

Ou pire, à reculer devant l’action de peur de rater LA VRAIE solution.

Mais tôt ou tard, nous nous apercevrons que c’est un leurre

Un leurre parmi d’autres et que ce n’est pas une solution. Les problèmes restent les mêmes.

Nous laissons faire beaucoup de bruit autour de nous afin de ne pas entendre l’air qui se joue à l’intérieur de nous.

La raison la plus évidente de ce genre d’engagement ou de non-engagement est basée sur la peur. Nous avons peur de manquer, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas savoir faire, peur de ne pas mériter par nous même etc, mais peu d’entre nous en sont conscients.

Et ce genre d’arrangements est voué la plupart du temps à l’échec parce que la base du deal est faussée.

Parce que l’engagement est ailleurs.

L’acte courageux réside dans l’engagement envers soi même.

Parce que les ressources et les capacités sont enfouies loin en nous et que le vrai engagement consisterait à aller chercher en nous le pourquoi de nos comportements souffrants, de nos automatismes à nous replier sur nous mêmes, à attaquer parfois, ou bien à éviter la confrontation;

Mieux encore : nous attendons souvent que l’autre vienne nous supplier, nous proposer des cadeaux pour nous faire avancer d’un pas. La mode des gratuits, de la surenchère des gratuits. Cela vous rappellera peut être comment un parent ou un ami vous aura attiré là où il voulait en vous faisant miroiter un cadeau….par exemple, ces mamans qui disent à leur enfant qui rechigne :  »si tu fais ce que je te dis, tu auras un nouveau jouet, ou tu pourras avoir ta tétine…. »

Les promesses qui nous manipulent, voilà ce qui nous attend lorsque nous cherchons en dehors de nous ce qui en réalité est notre richesse intérieure.

Nous avons en nous toute la créativité nécessaire pour cheminer vers notre propre vérité. Mais l’éducation, le système s’est bien évertué à tuer notre expression personnelle dans l’œuf.

Oser, s’engager, c’est apprendre à mieux se connaître

Oser, s’engager, c’est apprendre à connaître qui nous sommes, à savoir comment nous fonctionnons, pour débusquer les capacités, les ressources en nous qui nous feront avoir la bonne action, au bon moment, la décision juste pour nous. Oser et s’engager, c’est chercher au fond de soi les moyens et le potentiel personnel pour tenir debout dans les difficultés de la vie en respectant qui nous sommes.

C’est certes un chemin difficile, mais oser, s’engager, constitue le seul chemin qui mène, par le respect de soi, l’amour de soi, à la joie profonde intérieure qui nous permet de surfer sur la vague de la vie.

Oser et s’engager, pour atteindre l’authenticité, c’est ce que je me suis engagée à faire expérimenter à qui m’en fait la demande.

Oser dire non, se tromper, construire un vrai dialogue, écouter, dire ce qu’on ressent, faire des vrais demandes, déclarer nos besoins, dépasser nos limites, sortir de nos zones de confort, c’est décider de s’engager vers un Soi qui nous réserve de somptueuses surprises.

Accompagner celles et ceux qui sont en quête d’eux mêmes qui cherchent en vain dans leur environnement ou leur entourage, à l’extérieur d’eux mêmes, ce qu’ils ont en eux mais qui ne le savent pas encore, est devenu pour moi, une urgence.

Jusqu’aux dysfonctionnements

Ne pas oser ses envies, ses désirs, ses rêves c’est refouler ses énergies de vie et donner accès à toutes sortes de dysfonctionnements.

Mais c’est aussi rester inconscient de nos croyances limitantes, de nos peurs, de nos illusions.

C’est rester dans l’ombre de notre vrai potentiel. C’est refuser la lucidité sur nos vulnérabilités aussi.

C’est rester loin de qui nous sommes et continuer de souffrir, continuer de croire au pouvoir des compromis. C’est se donner l’illusion des portes de sortie qui au final, se révèlent être des portes vers plus d’enfermement.

S’engager donne des ailes, de la puissance.

S’engager révèle notre vérité personnelle,

libère notre expression et nous pose sur le flot de la vie.

Oser révèle des trésors en nous, notre SOI.

OSEZ votre SOI

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 Commentaires

Laissez un Commentaire :