PDC 6: Quand tu essaies de tout contrôler…

L’histoire de Juliette

Quand tu essaies de  tout contrôler, rien ne va….

Juliette est mariée à un homme riche, qui depuis toujours, a besoin d’acheter des maisons aux 4 coins du monde, et de faire déménager sa petite famille à longueur de temps. Ses maisons sont toujours pleines à craquer et Juliette a du mal à y trouver sa place. Pire, elle n’en a pas. Le temps pour elle de se ménager un petit espace personnel et déjà, elle doit déménager   et tout recommencer ailleurs.

Et puis un jour, ils déménagent et reviennent dans la région où Juliette a sa famille. Elle se retrouve donc dans la proximité de ses sœurs et de sa maman. Et lui vient l’idée d’essayer d’organiser les fêtes de fin d’année en famille, chose qui avait semblé impossible jusque là. Dans l’idée de réconcilier tout le monde, elle s’impose en « maîtresse organisatrice » en essayant de concilier les désidératas de chacun, chacune, et pour surtout, rassembler les enfants de tout le monde.

Mais les choses ne se passent pas comme elle a prévu. Les liens ne se font pas. Elle angoisse et se sent perdue. Elle découvre le vide familial. Et surtout plonge dans une grande confusion. Elle a le sentiment que personne ne l’écoute. Que personne ne veut plus rencontrer personne. Elle a le sentiment de ne servir à rien. D’être quantité négligeable.

Elle se demande pourquoi son idée de rassembler, sa bienveillance, son sentiment de conciliation et d’amour ne rencontre aucun écho, aucune écoute et elle se sent abandonnée.

 

 

Au cours du travail thérapeutique, Juliette va petit à petit faire le lien avec son histoire de couple, où pendant de longues années, elle a tenu l’organisation de tout, à bout de bras, sans jamais avoir le sentiment d’avancer dans le bon sens, d’être entendue, et gratifiée pour les efforts constants qu’elle produit.

Elle va surtout faire un heureux retour en arrière, lorsqu’elle était enfant, et que sa grande sœur s’auto proclamait organisatrice de leur monde d’enfant, et où Juliette découvre combien cela la mettait à distance des siens, combien elle était dévalorisée, n’avais pas de place, se sentait inexistante.

Elle fait le lien lorsqu’elle prend ce rôle de décideur, dans sa famille et son couple, combien elle a internalisé l’inconfort de mettre l’autre plus bas que terre. Elle réalise que peut être, au travers de son attitude « inconsciemment despotique » elle va induire l’inconfort chez l’autre, comme celui qu’elle a pu vivre dans son enfance, face à une grande sœur souveraine.

Juliette va comprendre que là où elle est formidable, c’est dans son rôle de maîtresse de maison. Elle fait cela parfaitement, fait en sorte que ses enfants aient ce dont ils ont besoin au bon moment, que la maison soit organisée et accueillante, que chacun y ait sa place, et puisse y être comme il a envie d’y être. Elle redécouvre sa valeur d’empathie, d’écoute, que son grand cœur et sa bienveillance sont des bienfaits inestimables pour le bonheur de son entourage.

Cette clarification du rôle qui incombe à chacun dans l’histoire lui permettra de sortir de la confusion, redonnera de la force et de la structure à son mari, dont le rôle était constamment dévalorisé aussi. Et La liberté va permettre a ses enfants de ne plus avoir ces grosses colères contre le monde entier !

 

Ces articles vous ont mis l’eau à la bouche?

Vous y avez retrouvé des bribes de ce que vous avez pu vivre ou que vous vivez encore?

Vous êtes intéressé(e) de savoir comment se poser la bonne question pour sortir du cercle infernal?

Vous lisez peut être ces articles depuis le début de la semaine. Si vous avez l’élan d’aller plus loin, si vous avez envie de mieux comprendre comment vous fonctionnez…..ou dysfonctionnez…. je vous invite vivement à vous inscrire ci dessous pour recevoir mes prochains articles et vidéos (gratuites) et aller plus loin, ensemble, dans l’investigation du « mal être ».

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite
à vous inscrire pour recevoir la série de vidéos ,
c’est totalement GRATUIT!

 

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 Commentaires

Laissez un Commentaire :