La voie de la transformation

ma SOItitude

Guérir c'est être Soi

je vous donne des outils et vous accompagne pour vous mettre sur la voie de la transformation.

Dans mon autre vie, une fois BAC+7, j'ai rencontré les hautes sphères de l'architecture internationale,j'ai été chef d'entreprises, j'ai géré mon cabinet d'architecture en même temps qu'une boite de développement de mes inventions, j'ai soulevé de la fonte tous les jours pour tenir le coup, pratiqué le yoga pendant 16 ans, me battais pour des causes perdues d'avance, j'ai été en quête constante d'extrêmes et d'apparences salvatrices, j'ai dormi 3h1/2 365 jours l'an, j'ai roulé à 200 à l'heure dans mes bolides, j'ai eu les cheveux moitié noirs et moitié blancs, j'ai du tout contrôler,aller au bureau avec 38,5°C de fièvre et voulu jouer mes finales de squash malgré mes hernies discales, ...jusqu'au jour où je me suis rendue compte que j'étais en train de mourir à moi même, mes sens me lâchaient,je plongeais dans un état de dépendance du regard des autres qui me tuait à petit feu. Et j'ai tout arrêté. Je vivais ma vie par procuration. Je me battais au travers de personnages qui n'étaient pasce que j'étais profondément. Mais je ne le savais pas.

Comment choisir ?

Rénover, transformer, reconstruire ?

Une transformation qui m'a sauvé la vie !

L'incontournable observation de Soi

  • L'observation de Soi permet de mettre au jour les façons de fonctionner, les manières compulsives, répétitives, ou en force,les angoisses et les peurs, les inhibitions et les refoulements, les manières d'agir ou de non agir, qui, une fois mis en lumière,peuvent devenir un endroit à travailler plus en profondeur
  • La transformation ne résulte pas d’un apprentissage, mais aucontraire, d’un dés- apprentissage de ce que l’on croit savoir etdu détricotage des anciens schémas
  • L'observation de Soi est la première pierre du projet de transformation. Quel matériau a-t-il servi à construire ma fondation ? Quelle structure a été posée dessus ? Quels matériaux de finition ( les apparences), quels sont les volumes à disposition dans cet édifice ? Pour quelles fonctions ?

la transformation ça se projette

bien sûr , le mieux, tout le monde vous le dit, c'est de :

  • faire un boulot que vous aimez
  • vous nourrir correctement
  • faire des exercices tous les jours
  • méditer
  • aller vous promener au grand air le plus souvent possible
  • apprendre à partager avec les autres
  • prendre soin de son corps
  • ne pas fumer ou boire plus que de raison….
  • vous faire plaisir
  • vous passer des médicaments
  • ne pas vous mettre en colère
  • ne pas avoir de pensées négatives.....

Quoi de plus décourageant que de ne pas savoir par où commencer ?

Permettez- moi de faire une analogie que vous avez peut être déjà vécue :

  • Si je construis une mauvaise structure à ma maison, à force d'être soumis aux intempéries et aux agressions diverses, l'édifice va se détériorer dans son ensemble et subir une dévalorisation visuelle et fonctionnelle ; c'est pareil pour le corps.
  • Problème de place ? si je me fais construire une énorme maison….je vais avoir des difficultés d'entretien, des surcoûts, mais peut être avoir la sensation d'être visible. Ça vous parle ? Idem pour le corps, quand je grossis…

Mon intention

  • Guider vos pas sur le chemin de la transformation ; étayer solidement la période de restauration de l'édifice ; guider et accompagner dans la reconstruction d'une autonomie et d'une liberté, sources de joie et de paix durables
  • Ouvrir les portes de la forteresse pour aller visiter, dans la bienveillance et sans complaisance, les pièces du château fort, les différents étages de l'édifice, et structurer le projet de transformation
  • Contribuer à la guérison et à l’évolution des consciences
témoignage de L.

"Au départ je suis allée voir Michelle parce que je n'arrivais pas à dormir. Deux accrochages avec le cancer m'avaient laissée avec une terreur de la mort qui me réveillait la nuit. Aujourd’hui je me rends compte que Michelle a réussi à faire partir cette terreur sans même que l’on en parle vraiment. Notre travail allait se trouver, en fait, ailleurs. Sorte de miracle, donc. Merci chère Michelle."

Les pieds enracinés dans la terre et la tête dans les étoiles.

En 1980, j'ai eu la chance de pouvoir monter sur la pointe extrême de l'Empire State Building, sur la petite plate forme où se trouve le paratonnerre , et où nous pouvions nous tenir difficilement à 5 en nous tenant par les mains, dans un vent à décorner les bœufs. Eh bien figurez vous que nous tanguions, accrochés sur cette petite passerelle métallique, avec cette forte impression de ne pas être reliés au reste du bâtiment, lorsque l'ingénieur qui nous avait montés la haut, nous confirma que nous bougions sur un cercle de 6 m de diamètre !!!!

Une base bien fondée permet le mouvement pour éviter la fissuration.

Dans la pratique du Tai Chi, on apprend à s'ancrer dans la terre, à s'enraciner par les pieds et à créer un appui solidement fondé, de manière à pouvoir bouger le reste du corps sans être déstabilisé

Avez vous l'intention de morfler toute votre vie parce que l'édifice et ses fondations ne s'accordent pas ?

Tout est changement, rien n'est définitif

Quelques idées- étapes pour projeter la transformation

  • Entendre et apprendre à sentir ce qui ne fonctionne pas, ce qui détériore la solidité de l'édifice. Parce qu'il faut d'abord avoir construit l'édifice ( le corps) pour pouvoir observer les dysfonctionnements. En occident, nous n'avons pas la science ou l'état d'esprit de prévention. Nous intervenons en pompiers et souvent assez tard pour rendre plus délicate l'intervention.
  • Parer au plus pressé : fermer les robinets d'eau, éponger, colmater les fuites.Corollaire avec le corps : médicaments, périodes sans gluten, immobilisation avec desplâtres….etc…
  • Se poser et observer le Soi : c'est une étape primordiale. Là, on peut savoir comment les erreurs se sont accumulées, comment on a été agis par des forces plus grandes que nous, les dégâts se superposant au dégâts. On va alors pouvoir remonter à la cause et aux premiers traumatismes. En fait, aller visiter nos stratégies de survie.
  • Ensuite, on va pouvoir poser un regard différent sur les désordres, et fabriquer de nouvelles possibilités de décider et de puiser dans de nouvelles ressources, faire des choix différents, assainir les fondations pour y reconstruire un nouvel édifice, plus en adéquation avec qui nous sommes .

La vie nous impose, chaque jour, de jouer un rôle : victime, bourreau, super-héros…De nombreux événements nous mettent ainsi dans une zone d’inconfort, là où chacun de nos gestes et comportements semblent influencés par nos peurs et nos besoins fondamentaux insondés.

Comment habiter mon corps avec qui je suis, avec ma conscience ?

êtes-vous prêts à jouer le rôle de votre vraie vie ?

Le choix du comment

  • On commence souvent par paniquer lorsque les désordres deviennent apparents : fissures,effondrements, détériorations etc...analogie avec :maladies, chutes, burn-out, fatigue…
  • On va demander aux copains de filer un coup demain, faire des récupération de matériaux à droite et à gauche, colmater, calfeutrer…..analogie avec mon corps : je vais arrêter de boire quelques temps, ou éliminer le fromage ou le pain….peut être m'inscrire à l'aquagym et tenir un ...certain temps….mais le désordre profond continue son oeuvre.

Pour décider une reconstruction

  • D'abord je dois assainir la base en nettoyant les désordres, les dégâts, chercher l'origine du problème, comprendre les causes, elles sont très souvent en nous, dans notre histoire :
  • Dans le processus du travail personnel, il s'agira de détecter les programmes invalidants, les blessures, l'origine des traumas afin de permettre au corps de reconnaitre ses endroits souffrants. Prendre conscience de ce qui me vit. Là où je suis solide et là où j'ai des défauts de construction ou de mise en œuvre.

Quel objectif ?

  • Pour m'affirmer, je dois savoir qui je suis, comment je fonctionne, ce qui m'arrive, et alors seulement, j'ai la possibilité de trouver ma chanson, ma mélodie,ma couleur, mon rythme, et de devenir authentique.
  • Nous sommes l'architecte de notre Soi. Nous portons en nous le potentiel immense de notre paix intérieure. Il s'agit de comprendre que nous devons découvrir voire assainir nos personnalités pour rencontrer notre Soi avec des fondations solides et appropriées.

Faites vous accompagner pour prendre conscience de vos blessures et de vos ressources.